Spectrométrie de masse

le 2 Déc 2019, par l'équipe Labtoo

L'année 1897 marque la découverte de l'électron par Sir JJ Thomson.
Ce prix Nobel conçoit alors le premier spectromètre de masse en 1910, appelé spectrographe de parabole.

spectrometrie, diviser pour mieux cerner

Quésako ?

La spectrométrie de masse est une technique d’analyse qui permet la détection et l'identification de molécules d'intérêt par mesure de leur masse. Très puissante et très sensible elle permet l'analyse qualitative et quantitative de composés organiques solides, liquides ou gazeux. Par ailleurs, la possibilité de coupler avec les méthodes séparatives comme la chromatographie en phase liquide ou gazeuse, rend la spectrométrie encore plus efficace.

Ses domaines d'application sont très nombreux : métabolomique, protéomique ou encore dans l'études de pollution de l'environnement et de dopage.

Ses travaux mettent en évidence que l’essentiel de la biomasse microbienne est fixé sur des surfaces et constitue des populations hétérogènes englobées dans une matrice extracellulaire riche en eau, en sucres et en protéines, à savoir une matrice polymérique.

Comment ça marche ?

Son principe réside dans la séparation en phase gazeuse de molécules chargées (ions). La molécule ionisée se trouve dans un état excité, ce qui va provoquer sa fragmentation. Chacun des ions formé est caractérisé par son rapport masse/charge (m/z), l'appareil est donc capable de séparer ces ions et de les caractériser.

Un spectromètre se compose de trois parties :

les trois parties du spectromètre

  • Une source d’ionisation produisant des ions en phase gazeuse à partir des états solides, liquides ou gazeux des molécules d’intérêts
  • Un système dispersif (ou analyseur) qui va fragmenter les ions puis les séparer en fonction de leur masse et de leur charge
  • Un détecteur qui compte des ions et amplifie leurs signaux

Pour quelle utilisation ?

Pour l'identification qui se fait grâce au spectre de masse obtenu. Celui-ci peut être caractéristique d'une molécule et grâce à des banques de spectres, il est possible d'identifier la molécule. Il est également possible de déterminer une formule brute grâce à la masse monoisotopique obtenue par l'analyseur.

Plus récemment, des chercheurs de l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill ont mis au point une technologie empêchant la formation de biofilms grâce à l'utilisation d'enzymes, un premier pas vers l'éradication...

Besoin d'un service en spectrométrie de masse pour vos recherches ?
Découvrez nos offres en spectrométrie de masse sur Labtoo et trouvez votre Expert !