Thellie, la plateforme collaborative de la Recherche en biotechnologie

le 21 octobre 2020, par l'équipe Labtoo

Labtoo est partenaire de Thellie, une plateforme de financement participatif consacrée à la Recherche, dont le but est d’accélérer les projets de R&D en débloquant des fonds à leurs équipes scientifiques. Thellie finance ainsi la recherche en connectant chercheurs et donateurs à des causes communes.

Des levées de fonds réussies

Thellie a permis de financer de nombreux projets de recherche au cours de ces dernières années. Les plus anciens projets aux levées de fonds réussies datent de 2016, et la crise sanitaire de 2020, due au nouveau coronavirus, a lancé de nombreux projets sur cette thématique particulière.

L’un d’entre eux notamment, lancé à l’initiative de Mathieu Blot, Lionel Piroth et Christine Binquet, vise à caractériser la réponse immunitaire au cours de la pneumopathie grave induite par le COVID-19. En effet, la pneumopathie aiguë infectieuse demeure la principale cause de mortalité d’origine infectieuse dans le monde ; et l’épidémie de pneumopathies due au COVID-19 aggrave actuellement cette situation. Il en résulte ainsi une surmortalité par la survenue de syndromes de détresse respiratoire aiguë. Les pneumopathies bactériennes sont classiquement traitées par antibiotiques, mais l’absence de traitement spécifique contre le coronavirus rend cette pathologie encore plus meurtrière. De plus, une réponse immunitaire antivirale trop faible pourrait contribuer au mauvais pronostic, tandis qu’une réponse immunitaire trop intense et incontrôlée pourrait contribuer à la sévérité de l’atteinte pulmonaire et à la survenue de dysfonctions des autres organes. L’objectif du projet de recherche des Dr Blot, Piroth et Binquet est donc de mieux caractériser la réponse immunitaire au cours de la pneumopathie grave du COVID-19.

Le projet a su collecter plus de 28 000€, et une première lettre montrant les résultats préliminaires de l’étude a été publiée dans le journal « Clinical Infectious Diseases ».

D’autres projets ont également pu être financés avec succès grâce à Thellie. C’est notamment le cas du projet de Stéphanie Baulac , qui vise à explorer l’activité de nouvelles molécules sur la voie mTOR afin de soigner les épilepsies sévères de l’enfant. Le projet se divise en trois parties : mesure de l’activité de mTOR sur des échantillons cérébraux de patients épileptiques, identification de molécules impliquées dans les mécanismes non-cellulaires autonomes, puis test de l’action de ces molécules. Avec 300 000€ de fonds levés, ce projet se déroulera sur deux ans, et entend ouvrir la voie aux traitements antiépileptiques innovants.

Des projets en cours de financement

Plusieurs projets de recherche sont actuellement en cours de financement. Parmi eux, on retrouve le projet visant à déterminer l’impact du microbiote sur l’inflammation intestinale due à la mucoviscidose.
Pour cela, des cellules épithéliales coliques seront cultivées en laboratoire puis mises en contact avec différents microbiotes afin d’étudier l’expression des gènes et protéines de l’inflammation. Le but de ce projet est de comprendre l’implication du microbiote dans la genèse de l’inflammation intestinale des patients atteints de mucoviscidose, afin de développer des pistes thérapeutiques en conséquence. Si l’implication du microbiote intestinal dans la physiopathologie de l’inflammation intestinale est confirmée, une modulation (par des probiotiques par exemple) pourrait être envisagée. Un budget de 9 130€ est prévu pour réaliser ce projet de recherche.

D’autres projets particulièrement intéressants sont en cours de levée de fonds ; n’hésitez pas à les découvrir et les soutenir en visitant Thellie .

De nombreuses campagnes à venir

Plusieurs campagnes de financement participatif vont être lancées dans les prochains jours. Plusieurs sont par ailleurs en lien avec le COVID-19 ; parmi elles, un projet visant à déterminer les effets thérapeutiques de l’angiotensine II sur les patients atteints par le COVID-19. L’angiotensine II se fixe en effet sur un récepteur commun au coronavirus et détruit ce même récepteur, ce qui pourrait limiter l’infection et l’aggravation de l’état respiratoire des patients infectés. Les taux d’angiotensine II sont cependant diminués lors d’infection au COVID-19 : le but du projet de recherche serait ainsi d’évaluer l’efficacité d’une administration intraveineuse d’angiotensine II pour lutter contre l’infection et améliorer l’état respiratoire et cardiovasculaire des patients atteints. Le financement du projet sera lancé dans quelques jours, avec un but financier de 26 000€.

Un autre projet à venir vise à mettre au point une stratégie thérapeutique innovante en perturbant les interactions entre les virus de l’hépatite B, C et E et l’apolipoprotéine E. Cette ApoE est en effet exploitée par ces trois virus afin de stimuler leur réplication : leur survie dépend donc de leur interaction avec cette lipoprotéine. L’objectif du projet est de tester la capacité de certains peptides, correspondant à différentes régions d’ApoE, à inhiber la multiplication des virus dans les cellules hôtes. Le financement du projet sera également lancé dans quelques jours, avec un but financier de 17 000€.

Au total, Thellie représente plus de 1500 donateurs et 640 000€ collectés pour la Recherche.
Pour en savoir plus sur Thellie et ses projets, retrouvez leur site Internet ici . Retrouvez également notre article de blog sur la collaboration entre Labtoo et Thellie en suivant ce lien ! .